PDF Imprimer Envoyer

Jour J, débarquement en Périgord

 

Participants : Jean Claude et Nathalie, Jacques et Simone, Fred et véronique, Jean et fabienne, Thierry et Fabienne, Philippe et Fabienne, Roland et Suzanne, Patrice et Catherine, Jean Michel et Sylvie, Antoine et Hélène, Jean Yves, Hervé, Eric, Etienne, Jean Luc, Michel A, Daniel, Roger, Nathalie, gilles.

30 participants et 19 motos

 

Vézac beach

Le départ fut donné ce samedi matin par un temps ensoleillé, et la route fut rapidement prise en direction d’agen, via Eauze, Gondrin, Condom, Laplume, ou doit nous attendre une partie du groupe. La jonction est faites au passage d’Agen et on en profite pour faire une petite pause café voir « houblon…euse » et petits gâteaux pour certains…. il n’y a pas de petit plaisirs.

La traversée d’Agen se fait sans encombre et nous filons sur Monflanquin via Villeneuve sur lot, Monflanquin ou nous ferons un petit tour de cette charmante et si pittoresque ville.

Puis nous filons sur Monpazier ou nous pique-niquons à l’ombre des arbres.

Petite sieste ou petite visite pour certains, en attendant jean claude monte en température, y a plus de jus dans la Kawa, et pas un vendeur de piles à l’horizon….mais Roland le preux chevalier intervient et sauve la donzelle (la Kawa,….pas jean claude).

Nous reprenons la route pour filer en Dordogne, dans de magnifiques paysages, vers le château de Biron, Bleves, Siorac en périgord, Beyrac et enfin Vézac ou nous débarquons sous un soleil de plomb, pour prendre nos quartiers de week-end.

Armes et bagages sont vite déposées, les douches expédiées, et les rafraîchissements tant attendus…engloutis.

L’heure de l’apéritif sonne déjà, et la on peut voir toute la puissance d’organisation des troupes d’assaut, ce motoclub est très prolifique lorsqu’il s’agit d’apéro…..

Puis vient le dîner, dans la salle de notre hôte, serge du relais motard des sources.

L’ambiance est assurée par notre ami Hervé, même Thierry s’y met…résultat très débridé je dois dire, le verbe est haut, la nuit tardive, mais ç’est une belle tranche de rigolade.

 

 

Sarlat beach

Lever dès les aurores pour certains, mais quand même très tôt pour d’autres ce dimanche, tout le monde s’affaire dans une joyeuse quiétude avant le petit déjeuner, au demeurant fort agréable.

Nous en profitons pour faire le plein, et les courses du pique-nique qui sera dévolu à jean luc et son side-car, j’en profiterais pour tirer mon chapeau à jean luc, le suivre aura été un régal, mélange sulfureux de la grande vadrouille et d’Indiana Jones dans la dernière croisade

10h nous prenons la route de la roque saint Christophe, village troglodyte ou une visite sera de rigueur et très appréciée, puis nous achevons notre périple sur le site de la grotte de Lascaux II.

Le pique-nique est fort agréable, bien doté et ombragé, l’eau sera d’ailleurs le seul liquide absorbé….impressionnant. Pendant que certain font la sieste ou redescende en ville pour un café, d’autre en profite pour visiter la grotte de Lascaux II.

Nous prenons ensuite la route du retour, avec un arrêt rafraichissement et visite du centre ville de Sarlat. Magnifique ville au demeurant, et fort animée. Pour s’en retourner au relais motard, l’un des participants originaire du coin, nous indiqueras le chemin du retour, je le cite « direction périgueux », le traître, que dis je le gueux nous a fourvoyé et Roger, Michel, Patrice et Cathy irons goûter aux joies des petites routes champêtres du Périgord, avant que Michel ne sorte sa botte secrète : le GPS, qui lui nous ramènera à bon port.

Puis ce sera de nouveau l’apéro fort convivial et le diner tout autant, avant une bonne nuit réparatrice.

 

 

 

La roque gageac beach

Lever de nouveau aux aurores, tout le monde s’affaire ce lundi matin, il faut ranger et rattacher notre bivouac sur les motos. La Pacific Coast de Thierry chute à l’arrêt, celle-ci n’a qu’une égratignure et un rétro déboîté mais Thierry souffre de 2 doigts de sa main gauche, il gère dit il en serrant les dents.

Jean lâche la béhème sur fabienne en faisant le plein (ça s’appelle une boulette), et Hervé a bien failli étaler la grande américaine dans l’herbe, mais failli seulement. Un vrai carnage, et le pire est à venir….

Après le petit déjeuner, quelques uns nous quittent déjà (emploi du temps serrés), puis nous nous mettons en route pour le village de la Roque Gageac ou nous profitons d’une sortie culturelle en gabarre sur la Dordogne, gabarre qui servait jadis au transport du vin entre autre. Après avoir admiré le château de la maladrerie, les berges larges et boisées et les milans noirs, nous débarquerons pour profiter d’une petite visite de ce charmant village…..et d’un rafraîchissement tout de même.

De retour au campement, nous avons dégusté un succulent barbecue orchestré par Daniel et Philippe, mais toute bonne chose à une fin et nous devons prendre la route du retour.

Le ciel est menaçant, l’atmosphère est lourde mais nous roulons bon train.

Nous nous arrêtons faire le plein, quand à son tour la moto de gilles chute à l’arrêt suite à la mauvaise manœuvre d’un concurrent dans les stands, quelques rayures, mais plus de peur que de mal.

Nous filons donc sur Villeneuve sur lot ou nous prenons un dernier rafraichissement, eh oui encore….c’est qu’il a fait diablement chaud ce weekend la, puis nous nous séparons en plusieurs groupe, dont le plus gros emmené d’une belle encolure par Daniel finira son galop d’essai à Eauze ou les derniers s’égayerons après avoir refait le plein.

Ce fut un beau weekend, très chaud, le soleil fut omniprésent ainsi que la convivialité.

La bonne humeur, l’ambiance, les visites, les balades ont fait de ce weekend une réussite.

 

Remerciements et bravo à Daniel et jean claude et ceux et celle qui ont fait de ce weekend un si agréable moment.